Web Trainssncb - nederlandse spoorwegen - infrabel - sncf - régional - rss - mobile version - web trains international

Forage du tunnel pour la liaison du Liefkenshoek

BE.WEBTRAINS.NET
30/04/2010 à 07 HEURES 32

« Fanchon »: tel est le nom donné au tunnelier qui a entamé, le 8 février 2010, son expédition souterraine de près de 6 km pour atteindre, en juillet 2011, le puits de départ à Anvers-Rive-Droite. Le 26 mars 2010, le deuxième tunnelier, baptisé « Bobette », a entamé le forage du deuxième pertuis, de sorte que les deux forages soient réalisés simultanément et que les installations soient achevées au même moment. Le deuxième forage suit un tracé parallèle au premier et durera également environ 1 an et demi (jusque fin septembre 2011). Chaque jour, le tunnelier parcourt 15 mètres en moyenne.

Mi novembre 2009, le tunnelier, la roue de coupe ainsi que les différentes parties du tunnelier ont atteint le terrain du chantier au Ploegweg à Kallo, après avoir été acheminés de l'Allemagne par bateau et convoi spécial nocturne. Immédiatement après, le bouclier de forage et les cinq voitures-remorques du tunnelier ont été descendus respectivement dans le puits de départ et dans le pertuis situé derrière. Le montage du tunnelier lui-même a duré jusque fin janvier, suite à quoi les travaux de forage ont pu être lancés. Par la suite, on a procédé au montage du deuxième tunnelier.

Afin de perturber le moins possible le trafic fluvial, le forage des deux pertuis est réalisé à une profondeur d'environ 40 mètres sous le niveau de l'Escaut et à environ 30 mètres sous le dock du canal B1-B2. Les deux pertuis sont creusés à l'aide d'un tunnelier mesurant 102 mètres et progressant au moyen d'un bouclier hydraulique sous haute pression. Entièrement piloté par ordinateur et laser, le forage est une vraie prouesse technique.

Le tunnelier creuse sous la terre comme une taupe, selon un procédé comparable à celui de la construction de la jonction sous la gare d'Anvers Central, ou du Diabolo – l'autre projet PPP d'Infrabel – sous l'aéroport de Brussels Airport. Les travaux pour réaliser la liaison ferroviaire Liefkenshoek sont coordonnés par TUC RAIL, le bureau d'étude d'Infrabel spécialisé dans la technologie ferroviaire.

Le trajet de 16,2 km de long de la liaison ferroviaire Liefkenshoek commence sur la Rive Gauche dans le faisceau de voies « Sud». A partir de là, une assiette de voie est aménagée sur une distance de 6,5 km jusqu'au tunnel existant du Beverenspoor (1,2 km), qui sera adapté et rénové. Les travaux du tunnel de raccordement, partiellement ouvert, et de la rampe d'accès entre le Beverenspoortunnel et le puits de départ sont actuellement en cours d'exécution.

Le tracé des tunnels forés s'étend donc sous l'Escaut et sous le dock du canal B1-B2 en direction du puits d'arrivée à hauteur du Kruisweg à Anvers-Rive-Droite. La préparation de ce puits d'arrivée est en cours, tout comme celle d'une rampe d'accès ouverte à ce puits et de l'adaptation du tunnel ferroviaire existant (75 m) sous le R2. Un peu plus loin, la ligne sera raccordée à la gare de triage Anvers-Nord, qui constitue l'autre bout de la Liaison ferroviaire Liefkenshoek.

Au niveau de la sécurité, les tunnels comprendront des voies et des puits d'accès destinés aux services de secours, et équipés de 14 puits d'évacuation. Le tunnel ferroviaire sera par ailleurs équipé, entre autres, d'un système de détection incendie (caméras) et d'un système d'évacuation de la fumée et de la chaleur, et d'un système automatique d'extinction d'incendie à mousse. Infrabel assurera l'intégration durable de l'infrastructure dans l'environnement par l'aménagement d'une zone naturelle de compensation (Groot Rietveld Kallo), par l'installation de plusieurs dispositifs anti-bruit et par la construction de murs anti-bruit.

Le 12 novembre 2008, le consortium de construction THV LOCOBOUW a entamé les travaux de génie civil dont l'achèvement est prévu 2013. De 2012 à 2014, Infrabel exécutera les travaux de voie, de signalisation et de caténaires. L'infrastructure ferroviaire de la liaison ferroviaire Liefkenshoek sera testée au printemps 2014. Après l'obtention de l'homologation nécessaire, Infrabel mettra cette nouvelle liaison ferroviaire à la disposition des opérateurs mi 2014.

La partie relative aux travaux de génie civil de ce projet est financée via un Partenariat Public-Privé par la société de projet LOCORAIL NV (+/- 690 millions d'euros courants – CAPEX). La Région flamande intervient avec un co-financement de 107 millions d'euros. La construction de l'infrastructure ferroviaire, équivalente à un investissement de 75 millions d'euros, est prise en charge par Infrabel et ne fait pas partie du marché DBFM (Conception, Construction, Financement, Maintenance). L'investissement total de la Liaison ferroviaire Liefkenshoek s'élève à +/- 765 millions d'euros courants.

La liaison ferroviaire Liefkenshoek s'inscrit dans la stratégie d'Infrabel de poursuivre l'extension progressive de la capacité de l'infrastructure ferroviaire et de soutenir la croissance du port d'Anvers en vue d'une intermodalité optimale entre le rail et l'eau. Malgré la baisse temporaire du transport de marchandises par le rail, Infrabel investit proactivement dans une infrastructure ferroviaire importante au profit de ses clients, de façon à se préparer à la hausse du transport de marchandises.

Ponctualité en baisse en Belgique

Le taux de ponctualité enregistré sur le réseau ferroviaire belge au cours du premier trimestre de cette année s'élève à 85,6%, soit une baisse de 3,7% par rapport au premier trimestre 2009.

Infrabel met en avant le principe de précaution

A deux reprises, ces derniers jours, le signal H-E.1 de Buizingen, est passé au rouge lors du passage d'un train. Il s'agit de la stricte application du principe de précaution qui régit le réseau ferroviaire belge : lorsqu'une anomalie est rencontrée, les signaux passent au rouge.

Le projet Diabolo d'Infrabel

Avec le projet Diabolo, Infrabel et la SNCB souhaite améliorer l'accessibilité de l'aéroport de Bruxelles par rapport aux métropoles européennes. 540 millions d'euros seront investis dans le projet, par l'intermédiaire d'un PPP entre Infrabel et Northern Diabolo,

Au moins 18 morts dans une collision ferroviaire

Deux trains de voyageurs sont entrés en collision frontale vers 8h30 à Hal, dans la banlieue de Bruxelles. Le bilan provisoire fait état de 18 décès.

Régularité 2009: très mauvaise année pour la SNCB

Pour la SNCB, de fait le plus grand utilisateur de l'infrastructure ferroviaire en Belgique, les chiffres de ponctualité pour l'année 2009 ne sont pas une surprise. L'administrateur délégué, Marc Descheemaecker l'avait déjà annoncé la semaine dernière : « 2009 a été une année merdique ».

Le réseau LGV belge est aujourd'hui achevé

Infrabel, gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire belge, équivalent de RFF en France, a aujourd'hui achevé la construction de son réseau à grande vitesse. Bruxelles se retrouve au cœur d'une étoile ferroviaire européenne.

Infrabel a investi 485 millions d'euros en 2009

Infrabel a enregistré un résultat opérationnel (EBITDA) de 34 millions d'euros au terme du premier semestre de l'exercice 2009, contre un résultat de 58 millions d'euros au terme du premier semestre 2008.

SNCB : Inauguration de la LGV3

Avec l'inauguration de la LGV3, la SNCB renforce sa position au sein du carrefour européen de la grande vitesse. Le chaînon manquant inauguré aujourd'hui vient achever la liaison entre Bruxelles et l'Allemagne, réalisant ainsi un réseau à grande vitesse de frontière à frontière.

La ponctualité influencée par un hiver difficile

Le mois de janvier pèse lourdement sur les chiffres de ponctualité du 1er trimestre 2009. Les conditions hivernales ont provoqué bien des désagréments. La SNCB entreprend dès lors des actions afin d'encore mieux remédier à l'avenir à ces conditions climatiques exceptionnelles.

© Copyright Web Trains 2024
Site et contenu protégés par le droit d'auteur et le Code de la Propriété Intellectuelle Française
Site horodaté et déposé auprès d'un huissier de justice
Toute reproduction engagera des poursuites judiciaires

Confidentialité - Conditions d'utilisation