Web Trainssncb - nederlandse spoorwegen - infrabel - sncf - régional - rss - mobile version - web trains international

Anvers-Central prête pour la grande vitesse

BE.WEBTRAINS.NET
25/09/2009 à 07 HEURES 24

L'inauguration de la gare achève l'implantation de la grande vitesse en Belgique, premier pays européen à disposer d'une infrastructure TGV intégrée de frontière à frontière.

A la fin du 19ème siècle, le Roi Léopold II décida qu'Anvers devait disposer d'une gare capable de hisser cette métropole au rang de ville mondiale. L'influence de Léopold II au niveau du projet est d'ailleurs manifeste : son monogramme apparaît à maintes reprises en tant qu'élément décoratif, et les lions de pierre témoignent quant à eux de la fascination du Souverain pour l'Afrique. La gare se compose de 2 constructions :
- Un imposant hall de gare fait d'acier et de verre (1895-1898):
La marquise des quais est une structure de 66 mètres de large, de 186 mètres de long et de 43 mètres de haut. Elle a été conçue par l'ingénieur de l'Etat Clement Van Bogaert, et a été inaugurée en grande pompe le 15 juillet 1898.
- Un bâtiment d'accueil aux classiques façades de pierre (1899-1905) :
Le bâtiment d'accueil a été conçu par l'architecte brugeois Louis Delacenserie. A la demande de Léopold II, celui-ci s'inspira de la gare de Lucerne, en Suisse, ainsi que du Panthéon, à Rome. Il en est résulté un bâtiment à la riche architecture rehaussée de diverses sortes de marbre, ainsi qu'une imposante coupole de 75 mètres de haut.

A partir des années 60, la gare perdit son rôle dominant du fait de l'essor de l'automobile. Elle fut laissée à l'abandon, à un point tel que quelques voix s'élevèrent pour réclamer sa fermeture. Heureusement, le bâtiment obtint le 12 mars 1975 le statut de monument classé, éloignant ainsi la sombre perspective de sa démolition.

A la fin des années quatre-vingt, la SNCB de l'époque décide qu'Anvers-Central doit devenir un arrêt important sur la future ligne à grande vitesse. La gare était toutefois une gare d'about, où tous les trains devaient à leur arrivée effectuer un changement de front. Pour qu'il puisse lui être conféré le statut de gare TGV, la gare d'about devait être transformée en gare de passage. En d'autres termes, les trains devaient pouvoir circuler directement vers le nord. Eurostation reçoit la mission d'étudier ce projet, de le réaliser et de rendre son éclat initial à la beauté monumentale du bâtiment. Le projet d'Eurostation (filiale de la SNCB-Holding) n'est pas seulement une réponse au train à grande vitesse : il constitue également, pour l'environnement de gare, un nouveau développement urbain.

Pour permettre la liaison nord-sud, il a été aménagé un tunnel ferroviaire d'une longueur de 3,8 kilomètres, qui passe sous la ville, le métro et les fondations de la Gare Centrale. Ce tunnel est construit en souterrain entre Anvers-Berchem et Anvers-Dam. Grâce aux travaux, la gare se voit dotée de 14 voies à quai sur trois niveaux (un niveau à l'air libre, deux niveaux souterrains). Le niveau le plus bas se situe à 20 mètres sous terre. C'est là qu'arrêtent les trains circulant sous le bâtiment de la gare. Les quais des autres niveaux sont aménagés de part et d'autre d'un grand atrium, lequel a permis à ces niveaux d'être complètement ouverts, la lumière du jour parvenant de ce fait jusqu'au point le plus bas de la gare.

Le creusement du tunnel sous le bâtiment de la gare n'a certes pas été une sinécure, malgré les techniques les plus modernes qui ont été utilisées à cet effet, car le bâtiment de gare historique ne pouvait encourir le moindre dégât. Eurostation a été la première en Belgique à appliquer le compensating grouting assisté par ordinateur, grâce auquel un réseau de conduites a notamment pu être "poussé" sous le bâtiment de la gare en guise de préparation aux travaux d'excavation spécialisés. Grâce à cette méthode, les opérations ont pu se dérouler sans affaissements de terrain ni lézardes dans le bâtiment de gare historique. En outre, la gare est restée opérationnelle tout le temps qu'ont duré les travaux.

Il est très vite devenu évident, aux yeux de l'architecte du projet Jacques Voncke, que la nouvelle gare ne pouvait en aucun cas se transformer en « station de métro ». Auparavant, la gare ne comportait qu'un seul niveau avec dix voies (+1), supportées par un talus de pleine terre et des voûtes de maçonnerie. Juste avant le déménagement vers le sous-sol des voies d'origine à l'air libre, il fut créé un majestueux atrium. Cette infrastructure ouverte veille à ce que la lumière du jour parvienne via la marquise des quais jusqu'au point le plus bas (20 mètres sous terre). Les nouveaux niveaux, situés plus bas, offrent en outre une vue directe sur l'ancienne cathédrale des chemins de fer, ce qui confère à la gare une extrême transparence. Même aux niveaux les plus bas, on trouve de façon intuitive son chemin jusqu'à la ville.

Le nouvel Atrium est fait de briques rouges, rappel du matériau utilisé pour les anciennes voûtes. Plus bas dans la gare, le style se fait plus grossier, et la brique rouge fait place au béton. On y trouve un éclairage rasant bleuté qui camoufle les imperfections du béton brut. Aux différents niveaux, Voncke a développé un projet d'éclairage qui renforce les éléments architecturaux, et fait oublier au voyageur qu'il est à 20 mètres sous terre.

La SNCB soutient la Semaine de la Mobilité

Durant la Semaine de la Mobilité, la SNCB offre plusieurs tarifs avantageux à l'occasion de la Journée sans Voiture. Grâce au Billet Mobilité ou à la promo B-Excursion « Train + Vélo de location », les voyageurs peuvent prendre le train à des conditions avantageuses.

La SNCB s'engage pour le développement durable

La SNCB présente pour la première fois un rapport de développement durable. Il reprend les initiatives prises qui visent à mettre l'accent sur le principe de durabilité, que ce soit au niveau environnemental, économique et social, pour inscrire le Groupe dans une vision à long terme.

70% des déchets triés dans les gares

Les voyageurs et passants qui empruntent les gares semblent de plus en plus conscientisés au tri sélectif des déchets. La dernière évaluation menée par la SNCB-Holding indique que 70% des déchets ont été déposés dans le bon contenant dans les gares dotées de poubelles sélectives.

Liège et Anvers inaugurées en septembre

Les dates d'inauguration des gares de Liège et d'Anvers sont officiellement connues : les 18 (Liège) et 25 (Anvers) septembre prochains. La SNCB Holding a souhaité, pour ces événements qui terminent les travaux dans les gares TGV, partager la fête avec le plus grand nombre.

Déjà plus de 1000 embauches à la SNCB en 2009

Au premier semestre 2009, ce sont au total 1.001 nouveaux collaborateurs qui ont été recrutés au sein du Groupe SNCB, principalement des conducteurs et accompagnateurs de train, des techniciens électromécaniciens et des universitaires.

Nouveau train à grande vitesse Bruxelles-Amsterdam

La SNCB et NS Hispeed ont présenté le nouveau train à grande vitesse pour le trajet Bruxelles-Amsterdam. Ce train à grande vitesse qui reliera Amsterdam et Bruxelles sera nommé Fyra.

SNCB : Inauguration de la LGV3

Avec l'inauguration de la LGV3, la SNCB renforce sa position au sein du carrefour européen de la grande vitesse. Le chaînon manquant inauguré aujourd'hui vient achever la liaison entre Bruxelles et l'Allemagne, réalisant ainsi un réseau à grande vitesse de frontière à frontière.

La SNCB propose le billet sur carte d'identité

Afin de rendre la procédure encore plus simple et de faciliter ainsi la vie de ses clients, la SNCB propose dès aujourd'hui la possibilité de voyager sur simple présentation de la carte d'identité électronique. Simple, rapide et pratique.

La SNCB va lancer la carte MoBIB

Les nouvelles technologies facilitent la vie des détenteurs d'un abonnement combiné SNCB+STIB, qui pourront accéder aux stations du métro bruxellois grâce à une carte à puce électronique (dénommée MoBIB).

Informations en temps réel à la SNCB

Via sms ou via Windows Live, le client de la SNCB aura bientôt la possibilité d'être informé de la circulation des trains partout où il se trouve, sur mesure et en temps réel. La SNCB prévoit un test ce mois-ci.

© Copyright Web Trains 2024
Site et contenu protégés par le droit d'auteur et le Code de la Propriété Intellectuelle Française
Site horodaté et déposé auprès d'un huissier de justice
Toute reproduction engagera des poursuites judiciaires

Confidentialité - Conditions d'utilisation